Skip to main content

Raphaëlle RIDARCH

Raphaëlle RIDARCH's Public Library

about 12 hours ago

"Piratage de ses comptes sociaux : prévenir, repérer et réagir !
18 février 2015
Vos comptes sociaux abritent une somme considérable de données personnelles. Veillez à bien les sécuriser pour éviter les piratages d’individus malveillants.
I- Prévenir un piratage
 
Choisissez des mots de passe complexes, différents et non-signifiants !
Aucune personne ou ordinateur ne doit être en mesure de le deviner. La CNIL publie des conseils pour créer un mot de passe efficace, le retenir et le stocker dans une base.
Ne communiquez pas votre mot de passe
Il est vivement déconseillé de communiquer votre mot de passe à une tierce personne, de l’enregistrer dans un navigateur si vous n’avez pas défini de mot de passe maitre ou dans une application non sécurisée.
Activez un dispositif d’alerte en cas d’intrusion
La double authentification est une option activable sur la plupart des réseaux sociaux. Lorsque vous vous connectez depuis un poste informatique inconnu, le réseau social vous demandera de confirmer l’accès en entrant un code que vous aurez reçu par sms ou par mail. D’autres fonctions proposent simplement de vous alerter si une personne extérieure tente de se connecter à votre compte depuis un terminal inconnu (PC, smartphone, tablette, mac).
Déconnectez à distance les terminaux encore liés à votre compte
Là encore, cette option disponible sur la plupart des réseaux sociaux vous permet d’identifier l’ensemble des terminaux avec lesquels vous vous êtes connectés à votre compte. Lorsque cela est possible, il est conseillé de désactiver le lien avec les terminaux dont vous ne vous servez plus. Une connexion identifiée depuis un navigateur inconnu ou une ville inconnue pourra vous mettre la puce à l’oreille.
Désactivez les applications tierces connectées à votre compte
Il arrive que les applications tierces connectées à votre compte soient vulnérables à une attaque extérieure. Il est conseillé de désactiver les applications tierces dont vous avez autorisés l’accès par le passé et qui ne vous servent plus.
Réglez vos paramètres de confidentialité
En devinant votre nom, votre fonction, votre liste d’amis, une personne mal intentionnée pourrait facilement déduire des informations qui servent à réinitialiser votre compte ou simplement à usurper votre identité afin de changer votre mot de passe par exemple.
 
II- Repérer un piratage
 
votre mot de passe est invalide
des tweets/posts imprévus sont envoyés depuis votre compte
des messages privés sont envoyés de façon non volontaires
des comportements inhabituels ont lieu sur votre compte sans consentement (comme suivre, se désabonner, ou bloquer)
une notification de la part du réseau social vous informe que « Vous avez récemment changé l’adresse email associée à votre compte. »
 
 
 III- [TABLEAU] Réagir en cas de piratage 
 
Signalez le compte piraté auprès du réseau social
Demandez une réinitialisation de votre mot de passe
Si un site/réseaux social n’apporte pas de réponse satisfaisante, contactez la CNIL
Une fois votre compte sécurisé, n’oubliez pas de parcourir les rubriques « sécurité » proposées par ces réseaux sociaux
 
Pour
Signaler piratage
Régler confidentialité
Double authentification
Désactiver applications tiers
Déconnecter
vos sessions
Facebook
Cliquez ici
 
 
Cliquez ici
 
 
Cliquez ici
> Approbation de connexion
> Cochez la case
Cliquez ici
> Supprimer
 
Cliquez ici
> Où vous êtes connecté(e)
> Arrêter l’activité
Twitter
Cliquez ici
 
 
Cliquez ici
 
 
Cliquez ici
> Vérification de connexion
 
Cliquez ici
> Révoquer l’accès
 
Non disponible
 
 
LinkedIn
Cliquez ici
 
 
Cliquez ici
 
 
Cliquez ici
> Vérification en deux étapes pour l'identification
> Activer
Gmail
Google+
Cliquez ici
 
Cliquez ici
 
Cliquez ici
> Vérifier vos informations de récupération
Cliquez ici
 
Cliquez ici
> Sécurisez votre compte
Hotmail
Cliquez ici
Cliquez ici
Yahoo
Cliquez ici
 
Réagir sur notre post Facebook consacré au sujet
"

about 22 hours ago

""Les "discours de haine" devraient-ils être punis par le droit ? Les propos racistes, homophobes ou  encore sexistes fréquemment regroupés sous ce terme créent un dilemme redoutable pour les régimes qui sont attachés à la fois au droit individuel à la libre expression et à l’égalité de statut des citoyens. Les tenants de la position permissive affirment que les protections juridiques associées à la liberté d’expression doivent être étendues à ces discours, car ce principe ne saurait tolérer aucune exception en démocratie. Mais ils doivent alors expliquer ce qui sépare ces discours de nombreux autres qui se trouvent punis par le droit, tels les injures ou les propos diffamatoires. Les tenants de la position prohibitionniste affirment quant à eux que l’État ne saurait réellement prétendre accorder une protection égale à tous les citoyens s’il laisse prospérer dans la sphère publique des discours incitant à l’hostilité ou à la discrimination envers certains d’entre eux en raison de l’identité raciale, sexuelle ou religieuse qui leur est assignée. Mais ils doivent alors expliquer ce qui distingue les restrictions juridiques exigées de simples mesures de censure venant sanctionner l’expression d’opinions jugées moralement répréhensibles. Si le dilemme ne se laisse pas résoudre par le seul rappel des principes philosophiques classiquement invoqués en matière de libre expression (principe de non-nuisance, principe de tolérance desintolérants), c’est parce que la nature du "discours de haine" et du tort qu’il cause reste incertaine. Ce terme, qui s’est imposé dans les débats internationaux récents en philosophie du droit, renvoie en réalité à une multiplicité de dispositifs juridiques visant des catégories d’actes variées ; leur unité éventuelle reste à établir. Je proposerai dans cette intervention une définition opératoire des "discours de haine", à partir de l’examen comparé des dispositions juridiques nationales et internationales en la matière. La clarification de ce concept conduit à critiquer les justifications les plus fréquemment avancées en faveur de l’interdiction de ces discours, qu’elles reposent sur la prévention des "crimes de haine", la protection de l’ordre public ou encore le respect de la dignité humaine. Elle amène cependant à considérer une autre justification possible, fondée sur l’exigence de voir le droit à liberté d’expression revêtir une valeur équitable pour tous. Ce fondement alternatif incite à rejeter les approches 'absolutistes" de la liberté d’expression, qui entendent tirer d’une caractérisation générale de ce droit une solution uniforme valable dans tous les contextes, que ce soit pour exclure toutes restrictions juridiques ou au contraire pour en justifier certaines en toutes circonstances. La liberté d’expression ne saurait être conçue comme un droit absolu dont l'extension pourrait être définie – de façon plus ou moins généreuse – une fois pour toutes.""

about 22 hours ago

"A quoi servent ces millions de neurones ? D'abord à maîtriser le plus essentiel des processus vitaux : la digestion, une tâche essentielle et complexe qui font de ce deuxième cerveau le premier par ordre d'apparition dans l'évolution - avant d'être des êtres pensant, nous fûmes des organisme digérant. Ce "deuxième" cerveau n'est pas autonome du système nerveux central, voilà de quoi passionner les chercheurs, ces deux cerveaux dialoguent et partagent des informations. Ces neurotransmissions entre le haut et le bas bouleversent les visions de certaines maladies neuronales comme la maladie de Parkinson. Pour les neurogastroentérologues, le ventre est une fenêtre ouverte sur le cerveau. A l'IMAD, l'Institut des Maladies de l'Appareil Digestif, neurologie et gastroentérologie partagent les mêmes bureaux. Les recherches sur le systèmes nerveux entériques, ses neurones et ses cellules gliales (cellules environnant les neurones), permettent une compréhension tout à fait nouvelle sur notre organisme et l'une de ses merveilles de complexité, grande comme un terrain de tennis : le tube digestif. En studio, Michel Neunlist, directeur de l'unité de neurogastroentérologie à l'IMAD et Bernard Lardeux, chercheur dans son unité. Leurs recherches, à la pointe de la connaissance dans ce domaine, vous invitent à jeter un nouveau regard sur le ventre, fenêtre sur le cerveau, centre périphérique de nos émotions, lieu d'accueil pour des milliards de milliards de bactéries (davantage que de cellules dans tout l'organisme), nouveau monde fascinant et territoire encore mystérieux."

1 - 20 of 25810 Next › Last »
20 items/page

Diigo is about better ways to research, share and collaborate on information. Learn more »

Join Diigo