Skip to main content

Lionel Dujol

Lionel Dujol's Public Library

Sep 23, 16

l’ANRT (Association Nationale de la Recherche et de la Technologie) en partenariat avec Paris Business School a fait paraître un livre blanc sur les labs dans leur diversité (fablabs, infolabs, living labs, hackerspaces, makerspaces, techshops…) en dressant un état des lieux de ces espaces partagés et créatifs, et des pistes d’actions.

    • un catalogue de 1125 titres.

       
         
      • 1700 lecteurs inscrits
      •  
      • 18000 prêts au total
      •  
      • En moyenne, 30 livres numériques sont empruntés chaque jour

  • La CE souhaite donc mettre en place un mécanisme juridique pour faciliter les accords de licence sur les œuvres indisponibles. Pour les œuvres, il sera imposé aux États de mettre en place des mécanismes juridiques, avec des effets transfrontaliers, afin de faciliter les transferts de licence pour les livres indisponibles au départ – mais cela a été étendu à tous types d’œuvres. (voir l'ensemble de la directive)

      

     

      

    Pour le président de la Fédération des éditeurs européens, Henrique Mota, la CE envoie un message en faveur de négociations « en particulier pour les œuvres indisponibles ». Et de souligner que les licences permettront aux auteurs de retirer leurs œuvres s’ils le souhaitent, dans le respect de leur droit moral. La FEE entend évoquer la solution française auprès des autres institutions, pour souligner que le modèle ReLIRE doit être encouragé.

Sep 16, 16

Dans ce billet, Silvère Mercier précise sa défintion de la médiation numérique des savoirs qu'il considère comme une démarche visant à mettre en œuvre des dispositifs de flux, des dispositifs passerelles et des dispositifs ponctuels pour favoriser l’accès organisé ou fortuit, l’appropriation et la dissémination de contenus à des fins de diffusion des savoirs et des savoir-faire.

Il ne s'agit pas d'une médiation au numérique, sous entendu aux compétences, outils et savoirs-faire qu’il implique, mais de former aux savoirs et aux savoir-faire à travers le numérique. Ne pas former (uniquement) à la recherche d’information mais créer un service de recommandation comme Jenesaispasquoilire (Lorient).

  • les bibliothèques n’étaient en réalité soumises ni à l’obligation d’identifier leurs usagers, ni à celle de mettre en place des mesures de filtrage des contenus. Ces principes protégeaient l’anonymat des usagers des bibliothèques, ainsi que la liberté d’accès à l’information, et ils n’ont (miraculeusement) pas été remis en cause par le cortège de lois sécuritaires adoptées en France ces dernières années.
  • la personne qui met à disposition un accès Wi-Fi ouvert au public n’était pas responsable des agissements de ses utilisateurs, à condition qu’elle se cantonne à un rôle passif de connexion et de transport des informations. Cette exemption de responsabilité bénéficie à l’intermédiaire s’il : 1) n’est pas à l’origine de la transmission des informations, 2) ne sélectionne pas le destinataire et 3) ne sélectionne, ni le modifie les informations faisant l’objet de la transmission.
  • les ayants droit ne peuvent demander à une juridiction ou à une autorité administrative d’imposer à la personne qui met à disposition un hotspot Wi-Fi des moyens de sécurisation impliquant un filtrage automatisé des contenus ou des dispositifs de type liste noire ou liste blanche de sites Internet.

6 more annotations...

Sep 13, 16

"Un cap symbolique a été atteint en cette rentrée puisque le catalogue des titres disponibles dans le dispositf PNB (Prêt numérique en bibliothèque) vient de dépasser les 100.000 titres au format ePub."

  • Dans l’ensemble, 53 % des Américains se sont rendus dans l’un des lieux de prêt au cours de l’année passée. Que ce soit une visite physique, sur le site internet ou via une application mobile par ailleurs. Cette comptabilisation répond, depuis l’autre côté de l’Atlantique, aux préoccupations de la directrice de la Bibliothèque nationale de France. Laurence Engel, sur la fréquentation, soulignait qu’il fallait ajouter le trafic web, « une fréquentation dématérialisée », à celui de la présence physique. Et ce, pour avoir une plus juste idée de l’utilisation des lieux
  • 37 % assurent que la bibliothèque contribue pour beaucoup dans leur choix d’informations fiables ou non. Une hausse de 13 % en regard de 2015. 

  • La croissance est donc forte, à 139 %, mais en regard de ce que peut être le poids de l’édition – 4 milliards € – c’est encore une goutte d’eau dans l’océan. D’ailleurs, selon les données du Syndicat national de l’édition, le livre numérique représentait pour 2015 163,8 millions €, soit 6,5 % du CA global du livre. 
  • En France, trois marchés très distincts se confrontent, chacun porté par un acteur : 

      

    • Youscribe, repose sur une base de documents uploadés et librement (ou non) consultables, associée à une librairie (vente unitaire) ainsi qu’une offre d’abonnement – 8,99 €.

      

    • Youboox, propose deux modèles, le freemium, où la lecture de livres est gratuite, avec l’affichage de publicités et l’abonnement – 7,99 €

      

    • Abonnement Kindle, au catalogue notoirement constitué d’une offre de livres autopubliés, uniquement sur abonnement – 9,99 €.

  • « S’abonner à Netflix est une chose, mais peu de personnes lisent suffisamment pour amortir un abonnement. D’autant que l’on ne cesse de constater que le temps consacré à lire des œuvres littéraires s’amenuise »,

1 more annotation...

  • Le modèle numérique YouScribe est le plus diversifié dans le paysage français, car il dispose des documents en accès libre (1M environ) qui sont publiés par la communauté de ses utilisateurs le plus souvent, d’une offre de libraire avec la vente unitaire de la quasi-totalité des livres des éditeurs français et d’une formule d’abonnement en streaming, proposée à 8,99 € par mois. 
  • La demande est là, les attentes sont fortes, car le modèle en streaming se généralise en situation de mobilité et nous nous efforçons d’y répondre au mieux. »
  • « On peut raisonnablement attendre une forte croissance encore dans les mois qui viennent, car le concept de bibliothèque numérique en streaming, très répandu dans la vidéo et la musique, commence seulement à se faire connaître dans le domaine de la lecture : le grand public n’a pas encore connaissance de cet usage possible, mais c’est en train de changer de façon manifeste »,
1 - 20 of 4518 Next › Last »
20 items/page

Highlighter, Sticky notes, Tagging, Groups and Network: integrated suite dramatically boosting research productivity. Learn more »

Join Diigo